Opération Declics : rencontres entre chercheurs et élèves de lycées – 16 novembre au 18 décembre 2020

Operation_declics

Le lien entre la recherche et la société a rarement été aussi crucial.

Ainsi, le Cercle FSER déploie du 16 novembre au 18 décembre son opération Declics, un programme de rencontre entre scientifiques et élèves de lycée, partout en France. Pourquoi ? Renforcer la connaissance de la recherche fondamentale chez les lycéen·ne·s, leur prise sur les métiers de la recherche mais aussi renforcer leur esprit critique.

L’initiative Declics est centrée sur des échanges (masqués !) personnalisés sous la forme d’un speed-meeting. Les élèves, en groupes restreints de 5 élèves, rencontrent à la suite 7 scientifiques différents. Pour leur faire apprécier l’immense diversité de la recherche, toutes les disciplines et tous les métiers sont concernés.

Les inscriptions sont désormais ouvertes à tous les personnels de recherche partout en France.

Cette année, plus de 2 000 personnels de recherche rencontreront entre 10 000 et 15 000 élèves dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

N’hésitez pas à partager les informations de l’événement Declics sur Twitter, Facebook et Linkedin !

******

The link between research and society has rarely been as crucial as it is now. Cercle FSER is launching Declics, a program of free discussions between scientists and high school students, all over France. Why ? For students, to strengthen their understanding of basic research, their grip on research jobs but also sharpen their critical thinking.

Declics is based around personalized (masked!) exchanges in the form of a speed-meeting. The students, in small groups of 5 students, meet 7 different scientists. To make them appreciate the immense diversity of research, all disciplines and all professions are concerned.

Registrations are now open to all research staff anywhere in France.

This year, more than 2,000 research personnel will meet between 10,000 and 15,000 students in compliance with the health regulations in force.

Do not hesitate to share the information of the Declics event on Twitter, Facebook and Linkedin !

Les instruments de l’astronomie, de l’Antiquité à la Renaissance

Le ciel étoilé a suscité, dans la conscience de l’homme, contemplation, rêverie, imaginaire et désir de compréhension, d’explication, de rationalisation, depuis l’aube de son apparition sur la Terre.

Quel fut le parcours de ces découvertes, quels ont été les moyens pour y parvenir ?

A travers le cheminement de la pensée, des tentatives d’organiser l’espace au-dessus de nos têtes, se sont mises en place des stratégies, mêlant dans un premier temps observations et essais de connexion avec le vécu quotidien.

Ensuite, la prise en compte et la transmission des observations entre générations d’humains a permis l’identification de phénomènes passagers ou cycliques, et a ouvert le chemin à des interprétations mathématiques. La prédiction des éclipses en est un premier exemple, après l’établissement de calendriers et le repérage des saisons, ainsi que la précession des équinoxes.

La création de cartes du ciel, le repérage des étoiles « fixes » et des mouvements planétaires, des comètes, et autres novae, la séparation des « météores » liés au climat terrestre des phénomènes purement célestes, ont suivi dans les différentes civilisations.

Il est difficile de trouver des traces directes ou indirectes de l’activité des hommes de la fin de la préhistoire, à de rares exceptions (gravures de la vallée des Merveilles, le disque de Nebra, les tablettes babyloniennes). Dès le deuxième millénaire avant notre ère, les témoignages des observations et des moyens techniques de les prendre en compte sont transmis par des textes (Chine) et/ou matérialisés par les mégalithes (Stonehenge), les alignements de menhirs (Carnac) ou les medecine weels en Amérique … Des cosmologies émergent un peu partout sur la Terre.

Et puis, tout s’accélère : Grecs, Chinois, Persans, Arabes apportent les moyens humains et les instruments de plus en plus perfectionnés pour mieux appréhender l’Univers des Cieux. La Renaissance va parachever cette phase d’observations à l’œil nu et verra l’apparition d’instruments d’optique, qui vont faire basculer l’interprétation des phénomènes célestes dans une nouvelle approche de la rationalité.

Cette conférence vous sera présentée par Serge Tricoire, professeur honoraire de sciences physiques à l’IUFM et Président de Parsec.

Des animations de médiation scientifique sur les thèmes de l’astronomie et de l’Espace vous seront proposées en première partie de soirée, avant la traditionnelle pause « casse-croûte ». La conférence commencera à 21h et sera suivie d’observations du Ciel à l’œil nu et au télescope (selon conditions météorologiques).

Tout public à partir de 10 ans.

Date : samedi 12 septembre 2020
Horaires : 19h-23h
Tarif normal : 13 euros
Tarif réduit (6-18 ans, étudiants de moins de 25 ans) : 10 euros

Réservez vos places dès maintenant !

90 ans du Centre spatial de Cannes Mandelieu, ses satellites

L’année dernière, le Centre spatial de Cannes Mandelieu célébrait ses 90 ans d’existence depuis la création le 16 août 1929 des Chantiers aéronavals Étienne Romano par Étienne Romano et André Auniac.

Le conférencier va retracer brièvement sa très longue histoire depuis les hydravions, la nationalisation de l’entreprise en 1937, la douloureuse période de la Seconde guerre mondiale, sa reprise des activités dès 1950 dans le domaine des missiles, les restructurations industrielles lui valant d’être un établissement de Sud-Aviation en 1957, puis Aerospatiale en 1970, puis Alcatel Space en 1988, puis Thales Alenia Space en 2007, dont il est l’établissement secondaire de Thales Alenia Space France.

Le Général de Gaulle est à l’origine de ses activités principales de par la création de la Force de dissuasion  nucléaire française, résultant en une grosse activité sur les missiles jusqu’en 1998, et du Centre national d’études spatiales (CNES) générant une forte activité dans le domaine des satellites, qui perdure toujours actuellement, en faisant son activité principale.
Il va ensuite présenter les diverses activités spatiales de l’établissement : satellites, sondes spatiales et équipements très sophistiqués envoyés dans l’espace.
La conférence est agrémentée de trois clips vidéo.

Cette conférence vous sera présentée par Guy Lebègue, ingénieur retraité d’Alcatel Space, secrétaire du groupe régional  Côte d’Azur de l’Association Aéronautique et Astronautique de France, et ex-Président de l’association Cannes Aéro Spatial Patrimoine.

Des animations de médiation scientifique sur les thèmes de l’astronomie et de l’Espace vous seront proposées en première partie de soirée, avant la traditionnelle pause « casse-croûte ». La conférence commencera à 21h et sera suivie d’observations du Ciel à l’œil nu et au télescope (selon conditions météorologiques).

Tout public à partir de 10 ans.

Date : samedi 18 juillet 2020
Horaires : 19h-23h
Tarif normal : 13 euros
Tarif réduit (6-18 ans, étudiants de moins de 25 ans) : 10 euros

Réservez vos places dès maintenant !

Programmation 2020 à l’Astrorama

L’Astrorama de La Trinité a la plaisir de vous présenter sa programmation estivale 2020 !

Les soirées « Ciel Ouvert » sont les soirées idéales pour s’initier à l’astronomie en famille, entre amis, en amoureux ou même seul(e). Certaines soirées sont axées sur un thème en particulier, comme « Le Soleil » ou « les objets célestes », ce qui n’empêchera pas de présenter des animations plus généralistes.

Les soirées « Initiation à l’Observation » sont surtout destinées aux personnes possédant un instrument d’observation, jumelles, télescope ou lunette et souhaitant apprendre à l’utiliser ou à se perfectionner dans son utilisation. Ce ne sont pas les soirées les plus adaptées à un public familial.

Les soirées « Spectacles aux Étoiles » offrent l’occasion d’approfondir une thématique sous forme d’une conférence ou d’une soirées-contes présentées par des spécialistes, auxquels vous pourrez également poser vos questions au cours de la soirée. Les interventions sont adaptées pour être présentées au grand public, sans connaissances particulières en astronomie ; elles ne sont toutefois pas recommandées pour les jeunes enfants.

Les thèmes abordés cette année :

Samedi 11 juillet – « Les Femmes de science en astronomie », conférence présentée par Anaïs DORNE, médiatrice scientifique Parsec

Samedi 18 juillet – « L’histoire du centre spatial de Cannes-Mandelieu« , conférence présentée par Guy LEBEGUE, ingénieur retraité d’Alcatel Space

Samedi 25 juillet – « Exoplanètes et paradoxe de Fermi : les limites de la croissance », conférence présentée par Aurélien CRIDA, maître de Conférences à l’Université Côte d’Azur et l’Observatoire de la Côte d’Azur

Samedi 1er août – « Astrologie, envers du décor » par Henri Broch, physicien, Docteur ès Sciences, professeur émérite de l’Université Côte d’Azur et fondateur de l’enseignement universitaire de Zététique.

Samedi 15 août – « Mythes au logis des astres », par Yvan Hemmer, conteur et enseignant à l’IUT de Menton

Samedi 12 septembre – «  Avec quels instruments a-t-on observé le Ciel de l’Antiquité à l’époque moderne ? », par Serge TRICOIRE, professeur honoraire de sciences physiques et Président de Parsec.

Pour en savoir plus sur nos soirées, vous pouvez consulter la page dédiée.

Pour réserver vos places, rendez-vous sur la billetterie de notre site Internet (réservation des places uniquement – le règlement se fait sur place à l’Astrorama).

Nouveautés 2020

« Quinzaine des Perséides » du vendredi 7 août au samedi 22 août :  nous vous proposons chaque soir un dispositif de « sieste sonore »  pour profiter au mieux des Perséides. Venez avec votre tapis de sol, plaid, natte de plage… pour observer les étoiles filantes, allongés dans l’herbe, en écoutant le programme sonore concocté par le Collectif Odyssée.

« Journée Astro-botanique » le samedi 19 septembre : Alain CRETON, ethnobotaniste, vous accompagnera pour une balade dans le Parc de la Grande Corniche à la découverte des plantes comestibles avant de proposer un atelier « cuisine des plantes » ; repas et soirée sous les étoiles avec un médiateur scientifique de Parsec pour une séance d’initiation à l’astronomie.

Informations et précisions diverses

Nos soirées ne sont d’une manière générale pas adaptées aux enfants de moins de 6 ans.

Des dispositions ont été prises pour adapter notre fonctionnement aux contraintes sanitaires : limitation du nombre de participants aux soirées (entre 50 et 75 personnes selon le type de soirée), limitation du nombre de spectateurs pour les séances de planétarium (priorité sera donnée aux enfants), présentation des animations à l’extérieur du bâtiment, port du masque obligatoire, services annexes (billetterie et astrocafé) installés dehors, etc. Les mesures adoptées ne sont pas toujours simples à mettre en œuvre par l’équipe de l’Astrorama, nous vous remercions par avance de votre compréhension !

TELECHARGEZ NOTRE PROGRAMME 2020

Soirée Spectacle aux Étoiles : « Mythes au logis des astres »

Dans les 3 plus anciennes versions de l’épopée de Gilgamesh ne figurent que 9 constellations zodiacales. Les Hittites et les Hourrites (2 peuples de l’Âge du bronze) y ajoutent : la balance (10ème constellation zodiacale). Puis les égyptiens, la 11ème : le poisson. Là où à l’horizon du solstice d’été se sont d’abord élevés l’âne et l’étable, les grecs les recouvriront par le cancer (la 12ème).

Lorsque l’astronomie des Mésopotamiens arrive dans leur pays, les Grecs, n’étant pas des observateurs du ciel mais des navigateurs, remplacent les 5 planètes visibles à l’œil nu par 5 rochers errants sur les flots. Tout se passe comme si le ciel des Mésopotamiens était venu se refléter dans la mer Méditerranée des Grecs. 3 de ces rochers seront fixés par Jason et les 2 autres par Hercule. Venue de la nuit des temps, la formule : « Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas », amène les Égyptiens à dire du Nil qu’il est le reflet de la voie lactée et, pour imiter ce spectacle céleste, ils construisent 3 gigantesques pyramides reproduisant sur terre le baudrier d’Orion. Bien des siècles plus tard, les chrétiens remplaceront Orion par Saint Jacques et la voie lactée par le chemin de Compostelle.

Au travers des mythes anciens liés aux astres, notre conteur nous offrira un voyage dans le temps à la découverte de la façon dont les Anciens se représentaient le Ciel.

D’abord médiateur culturel dans les bibliothèques de Nice, Yvan Hemmer acquiert le statut d’intermittent du spectacle en 2002. Depuis, ses contes voyagent au-delà des Alpes Maritimes, dans le Var, les Bouches du Rhône, la Corse, les Yvelines, l’Essonne, la Meurthe et Moselle, l’Alsace et la Moselle dont il est originaire. L’expérience d’Yvan Hemmer l’a conduit à être formateur dans sa spécialité à l’UFCV, à la ligue de l’enseignement et à l’IUT de Menton auprès d’étudiants préparant un DUT Carrière Social.

Tout public à partir de 8 ans.

Date : samedi 15 août 2020
Horaires : 19h-23h
Tarif normal : 13 euros
Tarif réduit (6-18 ans, étudiants de moins de 25 ans) : 10 euros

Réservez vos places dès maintenant !

Soirée Spectacle aux Étoiles : « Astrologie, l’envers du décor »

Les paramètres fondamentaux de cet « art divinatoire » (Signes, Décans, Ascendants, Maisons, Pointes, Aspects,…) vous seront tout d’abord présentés afin de pouvoir comprendre ce qu’est un horoscope. Après un petit historique, règles et techniques de l’astrologie seront examinées et leur validité soumise à épreuve afin de lever un coin du voile et découvrir… l’envers du décor !

Les influences astrales (comme Lune Rousse, force marémotrice lunaire, etc) sont-elles prouvées ? Les calculs que font les astrologues sont-ils corrects ? Quel est votre véritable signe zodiacal, qui n’est pas celui dont les astrologues vous gratifient ? Pourquoi les astrologues ignorent-ils la 13ème constellation zodiacale ? Qu’est-ce qu’une démarche véritablement scientifique peut dire sur les principes et les bases de cette mancie ?… Autant de questions auxquelles le physicien Henri Broch essaiera d’apporter des réponses complètes et concrètes… qui surprendront souvent plus d’une personne !

Henri BROCH, Physicien, Docteur ès Sciences, Professeur émérite de l’Université Côte d’Azur, est le fondateur de l’enseignement universitaire de Zététique et auteur de plus de 150 publications et de 9 ouvrages.

Pour plus d’informations, cf. http://sites.unice.fr/site/broch/broch.html

Tout public à partir de 12 ans.

Date : samedi 1er août 2020
Horaires : 19h-23h
Tarif normal : 13 euros
Tarif réduit (6-18 ans, étudiants de moins de 25 ans) : 10 euros

Réservez vos places dès maintenant !

Soirée Spectacle aux Étoiles : « Exoplanètes et paradoxe de Fermi : les limites de la croissance »

« On sait maintenant qu’il existe des milliards de planètes de type terrestre autour des étoiles de notre Galaxie. La diversité des exoplanètes fascine et leur nombre donne le vertige. Nous allons réfléchir au nombre de civilisations présentes dans la Voie Lactée, et au célèbre paradoxe de Fermi.

Je présenterai alors les aspects mathématiques (simples) d’une croissance exponentielle – sur laquelle repose ce paradoxe – et ses implications : rêver aux étoiles peut faire retomber sur Terre… »

Cette conférence vous sera présentée par Aurélien CRIDA, Maître de Conférences à l’Université Côte d’Azur et l’Observatoire de la Côte d’Azur et auteur de 52 articles publiés dans des revues scientifiques avec comité de lecture.

Des animations de médiation scientifique sur les thèmes de l’astronomie et de l’Espace vous seront proposées en première partie de soirée, avant la traditionnelle pause « casse-croûte ». La conférence commencera à 21h et sera suivie d’observations du Ciel à l’œil nu et au télescope (selon conditions météorologiques).

Tout public à partir de 12 ans.

Date : samedi 25 juillet 2020
Horaires : 19h-23h
Tarif normal : 13 euros
Tarif réduit (6-18 ans, étudiants de moins de 25 ans) : 10 euros

Réservez vos places dès maintenant !

VOUS POUVEZ VOIR OU REVOIR CETTE CONFERENCE  sur la chaine youtube du club d’astronomie d’Ollioules :

ANNULÉE Soirée Spectacle aux Étoiles : La couronne solaire vue par les observatoires spatiaux – De SoHO à Solar Orbiter et Parker Solar Probe

Après les premières missions spatiales d’observation de la couronne solaire, OSO-7, Skylab, Solwind et Solar Maximum Mission, la mission SoHO (ESA & NASA) a marqué un véritable tournant dans notre connaissance des processus à l’origine du chauffage de la couronne, de l’expansion du vent solaire et des éjections coronales de masse (CME). Après une synthèse des principaux résultats de cette mission, nous évoquerons son successeur SDO moins ambitieux en termes d’objectifs scientifiques mais plus performant en imagerie à haute résolution spatiale. Nous nous concentrerons ensuite sur les deux nouvelles missions récemment lancées, Parker Solar Probe (NASA) et Solar Orbiter (ESA & NASA). Nous achèverons notre présentation par les futures missions qui outre l’ESA (PROBA-3) et la NASA (PUNCH) verront l’entrée en scène de nouveaux acteurs, l’Inde (ADITYA-L1), la Chine (ASO-S), et la Corée (CODEX).

Cette conférence vous sera présentée par Philippe LAMY, Chercheur Honoraire au Laboratoire Atmosphères Milieux et Observations Spatiales. Concepteur d’instruments spatiaux (coronographe LASCO-C2 de SoHO, caméra OSIRIS-NAC de ROSETTA), les travaux originaux de P. Lamy s’étendent des petits corps du système solaire (comètes, astéroïdes, poussières) à la couronne solaire. Il est l’auteur de plus de 200 publications scientifiques qui ont suscité près de 15 000 citations dans d’autres publications.

Des animations de médiation scientifique sur les thèmes de l’astronomie et de l’Espace vous seront proposées en première partie de soirée, avant la traditionnelle pause « casse-croûte ». La conférence commencera à 21h et sera suivie d’observations du Ciel à l’œil nu et au télescope (selon conditions météorologiques).

Tout public à partir de 12 ans.

Date : samedi 18 juillet 2020
Horaires : 19h-23h
Tarif normal : 13 euros
Tarif réduit (6-18 ans, étudiants de moins de 25 ans) : 10 euros

Réservez vos places dès maintenant !

COVID 19 : ✨✨✨ Réouverture de l’Astrorama ✨✨✨

 

GRANDE NOUVELLE : L’association PARSEC est heureuse de vous annoncer la réouverture de de l’Astrorama

 

Nous sommes déjà en train de tout préparer pour vous assurer des soirées aux normes sanitaires renforcées pour vous présenter les  étoiles, tout en restant en sécurité.

Nous avons donc adapté nos installations par rapport aux années précédentes :

  • Toutes les animations ainsi que l’astrobar et la boutique se feront exclusivement en extérieur, pas de problème de manque de ventilation de cette façon.
  • Le planétarium se fera par séances de maximum 10 personnes et sera réservé en priorité aux plus jeunes pour leur assurer un spectacle qui leur en mettra plein les yeux tout en préservant leur santé. Un sens de circulation sera également mis en place pour l’entrée et la sortie afin de maximiser la distanciation sociale.
  • Le port du masque sera bien évidemment obligatoire ; cependant, puisque les oublis arrivent à tout le monde, il sera possible d’en acheter un sur place au prix fixe de 1.
  • Tous les animateurs ainsi que les bénévoles porteront, en plus du masque, une visière en plastique, et les comptoirs de caisse et de l’astrobar arboreront une paroi de protection assurant la sécurité de tous.
  • Nous limiterons le nombre de participants par soirée, pour encore une fois maximiser la distanciation sociale ; les effectifs maximums seront indiqués pour chaque soirée sur la programmation et lors de la réservation. Nous vous invitons donc fortement à réserver à l’avance, puisqu’en absence de réservation à 14h le jour même, la soirée sera annulée pour permettre à nos animateurs de sortir le moins possible, et vous risquez donc de vous déplacer pour rien. Les places étant donc limitées, il sera indispensable de réserver puisqu’il n’y en aura pas pour tout le monde !

 

Nous avons hâte de vous retrouver à l’Astrorama pour, ensemble, en apprendre toujours plus sur l’univers qui nous entoure.

 

PERSPECTIVES DE RE-OUVERTURE DE L’ASTRORAMA

Comme vous le savez, l’Astrorama est fermé depuis le 15 mars et malheureusement nous ne faisons pas partie des structures autorisées à reprendre leurs activités aujourd’hui, lundi 11 mai. En effet, les acteurs du secteur culturel accueillant du public, dont nous faisons partie concernant l’organisation de nos soirées « Ciel Ouvert » et « Spectacles aux Etoiles », ne seront informés des possibilités de ré-ouverture qu’à la fin du mois de mai…

Nous espérons pouvoir remettre en place nos soirées dès le mois de juin, à l’échéance du 2 juin, et sommes en train de confirmer notre programmation estivale auprès des conférenciers et intervenants que nous avions sollicités avant l’irruption du coronavirus. Vous trouverez ainsi sur la page présentant notre programmation toutes nos soirées prévues en 2020 à partir du 2 juin ; seuls manquent pour le moment les descriptifs des « Spectacles aux Etoiles », en attente de confirmation de la part des conférenciers.

Vous pouvez ainsi dores et déjà vous inscrire aux soirées qui vous intéressent ; si nous ne sommes finalement pas en mesure de les maintenir au mois de juin, nous vous préviendrons dès la fin du mois de mai de leur annulation. Comme le règlement des entrées ne se fait pas à la réservation mais sur place à l’Astrorama, cela n’aura pas d’impact financier.

observation_Astrorama
Redémarrage probable des Soirées en juin

Concernant nos autres activités :
établissements scolaires et accueils de loisirs : nous ne pouvons pas encore accueillir de groupes à l’Astrorama mais nous sommes disponibles pour envoyer nos médiateurs scientifiques vous proposer des animations sur les thèmes de l’astronomie et de l’Espace dès à présent.
stages « Astérisque » : nous maintenons le stage d’initiation à l’astronomie des 7, 8 et 9 juillet destiné aux enfants de 8 à 14 ans.
anniversaires : l’organisation des anniversaires à l’Astrorama devrait être possible à partir du mois de juin.
– accueil de groupes associatifs, CE… : ce devrait également être possible à partir du 2 juin, avec limitation des effectifs (50 personnes maximum, peut-être moins selon la règlementation à venir).

animation_astronomie_gnomon
Toutes nos animations sont réalisables en intervention extérieure

Parsec continuant en mai à favoriser le télétravail pour ses salariés, nous vous invitons à nous contacter en priorité par courriel à l’adresse suivante : parsec@astrorama.net ou par téléphone au 07 85 33 46 75.

Par ailleurs, nous sommes en train de formaliser le plan de sécurité sanitaire à mettre en œuvre pour la reprise de nos activités. Nous allons mettre en place les dispositifs requis courant mai afin d’être prêts début juin si nous sommes autorisés à accueillir de nouveau du public le 2 juin :
– limitation des effectifs des soirées estivales
– mise en place de protections sur les comptoirs, billetterie…
– organisation adaptée au respect des distanciations sociales : « astrobar » extérieur, sens de circulation dans le bâtiment, limitation des participants lors des séances de planétarium…
– procédures à respecter par les salariés (désinfection des mains, du matériel, des locaux)
– espacement des « pôles d’animation »
Etc.

Mise en place de mesures de protection pour les salariés, les bénévoles et les participants à nos activités

Nous espérons vous revoir bientôt à l’Astrorama pour partager avec vous nos connaissances et notre passion pour le Ciel et les astres !

En attendant, n’hésitez pas à suivre notre page Facebook pour des propositions de visio-conférences et d’activités en lien avec l’astronomie et l’Espace.